Landscapes / Territoires rêvés

LANDSCAPES / TERRITOIRES RÊVES

 Du 08 JANVIER > 09 FEVRIER 2013
Jean-Yves Camus

sortie du livre d’artiste

« Land(Escape) – Un sentiment de paysage / A sense of Landscape »

« Ce recueil photographique nous fait arpenter et pister les chemins de travers des contrées dépouillées, mais également ceux du vécu à la vision et au visuel, de la transformation de trois dimensions en deux, de la vue en regard et de la translation du contexte au projet.

L’essai photographique de Jean-Yves Camus relate un récit de la terre. Il raconte visuellement et librement des faits du passé, préhistoriques (littéralement, avant les temps des récits et du langage des choses) et antédiluviens (littéralement encore, antérieurs aux grandes pluies du déluge d’autres récits). Il est question de sol, de flore, du climat.

En cela, c’est un récit élémentaire, au sens de récit premier et primordial (sinon des origines, du moins bien avant la mort) ayant trait aux éléments : l’air, l’eau, le feu, la terre, comme quatre éléments de vocabulaire et du lexique de ce discours visuel. »

Antonio Guzmán

 « Land(Escape) – Un sentiment de paysage / A sense of Landscape »
Livre d’artiste à paraître en janvier 2013 aux Éditions ARP2, Art&Research Publishing, Bruxelles (B).
42 photographies couleurs de Jean-Yves Camus, essai d’Antonio Guzmán.
Souscription possible jusqu’au 11 février 2013 ou achat sur place renseignement au CCAM

Pièce jointe

Publicités

One response to “Landscapes / Territoires rêvés”

  1. auccam says :

    Il était une fois un endroit boudé par les rayons du soleil, une contrée froide et humide aux eaux sombres, aux brumes tenaces, un pays au sol noir de cendres où la moindre tache de couleur fait figure d’événement, une contrée de végétation rase, une vaste région inhospitalière où la trace de la présence humaine se limite à de rares et modestes bâtiments d’habitation, s’abritant derrière ou abrités par quelques modestes arbres des rigueurs du climat, un territoire néanmoins approprié de longue date, la présence d’un long et austère mur de défense en témoignant.
    C’est là que Jean-Yves Camus nous invite … en images photographiques, en couleur et en grand format … à la découverte de ce désert d’austérité, à la fois redoutable ( to escape > s’enfuir, s’évader) et fascinant ( « territoire rêvé »). Il était une fois … une féerie … à ne bouder sous aucun prétexte, durant un mois sur les cimaises de la galerie Robert Doisneau, et à chaque occasion, en consultant le très beau livre accompagnant cette exposition.

    J-M Dandoy